Huile d'olive BIO

Prenez le temps de goûter et de comparer avant d’acheter, et considérez les conseils qui suivent comme des suggestions d’utilisation issues de l’expérience…
Nul besoin d’avoir dans vos placards une large collection d’huiles d’olive pour des assaisonnements sur mesure…

Choisissez plutôt deux ou trois huiles d’olive, aux caractéristiques organoleptiques très différentes, de manière à pouvoir couvrir une large palette d’associations.  Et maintenant, venons-en au « fruité » de l’huile d’olive, c’est-à-dire à l’ensemble des sensations aromatiques qu’elle procure, et aux utilisations qu’elle suggère.

NOTRE PRODUCTION

Suivant la méthode traditionnelle, nos olives sont cueillies à la main et sont le fruit d’une terre non labourée n’impliquant ni engrais, ni pesticides et ni même aucune culture intercalaire.

Produit “à l’ancienne”, seuls les plus remarquables spécimens sont alors sélectionnés et triturés suivant un procédé exclusivement mécanique.

En effet, il s’agit d’un produit vivant et noble dont les caractéristiques gustatives et aromatiques dépendent de nombreux critères, comme le terroir, l’altitude, le climat, la variété, l’âge de l’arbre, la technique de culture, les parasites, la maturité du fruit à la récolte, le mode de récolte, la sélection des fruits après la récolte, la durée de stockage entre la récolte et l’extraction au moulin, les techniques de fabrication, l’assemblage, le conditionnement, la conservation, l’âge, etc

comp_011_bei_Zaghouan_24-03-09_07

L’HUILE : 5000 ANS DE CULTURE

Les racines généalogiques de l’olivier plongent vers les territoires d’Asie Mineure. Des vestiges archéologiques témoignent de l’extraction d’huile d’olive dès l’IVe millénaire av. J.-C. en Syrie et à Chypre, ainsi qu’en Crête vers – 3500.

Le commerce international de l’huile débute à l’âge du bronze. Dans les palais crétois et les domaines de la Grèce continentale, l’huile séjournait en jarres dont demeurent d’imposants vestiges identifiés par des tablettes gravées. L’Odyssée d’Homère cite l’olivier, son bois, son fruit et son huile omniprésents dans la mythologie grecque. Le commerce de cet « or liquide », l’une des premières richesses échangées autour de la Méditerranée, était contrôlé par le pouvoir politique et les autorités religieuses.

L’HUILE D’OLIVE EN CUISINE

Autour des rives de la Méditerranée, c’est depuis des millénaires que l’on connaît la valeur nutritionnelle de l’huile d’olive extra vierge et sa valeur gastronomique.

Savoureuse, polyvalente, jamais envahissante, l’huile d’olive se marie agréablement avec un large éventail de produits et entre dans la préparation de nombreuses recettes :

  • à cru, elle est le condiment idéal de salades, carpaccios et tartares
  • arrosée en mince filet sur des pâtes, du poisson cuit à la vapeur ou une viande mijotée, elle apporte une belle sapidité
  • en cuisson ou en friture cette matière grasse noble résiste très bien aux températures élevées prolongées

L’HUILE D’OLIVE EN COSMETIQUE

Même en cosmétique, l’huile d’olive est largement connue pour ses bienfaits et sa réputation n’est plus à faire.

Nourrissante, adoucissante et émolliente, elle est reconnue comme excellent agent cicatrisant, et est dotée d’une concentration non négligeable en insaponifiables (environ 1 à 2 %) qui lui offrent des vertus antioxydantes, apaisantes et protectrices face aux méfaits du temps et du soleil.

  • Anti-oxydante: protège de l’action néfaste des radicaux libres
  • Riche en minéraux et vitamines, c’est sa haute teneur en Vitamine E et en polyphénols qui aide à lutter contre le vieillissement
  • Non siccative: ne forme pas de film au contact de l’air très recommandée comme huile de base pour les soins de massage
  • Emolliente et riche: nourrit la peau en profondeur et régule le système naturel d’hydratation de la peau